testament en Israel

LE TESTAMENT EN ISRAEL : formes

Toute personne propriétaire de biens quelconques, et qui ne désire pas que ses biens soient repartis après sa mort conformément à la loi relative à la succession, a intérêt à rédiger un testament en Israël. En effet, le testament lui permet de s’assurer que ses intentions et ses désirs seront bien respectés en ce qui concerne ce qui sera fait de ses biens après sa mort.

1- Comment rédiger un testament en Israël ?

Il existe plusieurs sortes de testament en Israël: le testament olographe, le testament devant témoins et le testament devant autorité.

1.1 Le testament olographe 

L’article 19 de la loi relative à la succession permet la rédaction manuscrite d’un testament. Dans ce document, le testateur devra indiquer ses intentions et ce qui sera fait de ses biens après son décès. Le testateur devra également écrire son testament de sa propre main, le signer en bas de page et indiquer la date de rédaction.

1.2 Le testament devant témoins

L’article 20 de la loi relative à la succession stipule qu’il est possible de rédiger un testament  en Israëldevant témoins. Le testament devant témoins devra également être rédigé à la main, mais il n’est pas nécessairement écrit de la propre main du testateur. Il faudra y indiquer la date, et le testament devra être signé par le testateur devant deux témoins après que le testateur ait déclaré sur l’honneur que ceci est bien son testament. À la fin du testament, il faudra rajouter le certificat des témoins qui confirment au même moment, en signant par eux-mêmes le testament, que le testateur a bien déclaré sur l’honneur et a bien signé le document.

1.3 Le testament devant autorité

Dans le cadre de l’article 22 de la loi relative à la succession, il est possible de faire établir son testamenten Israël  devant une des autorités suivantes: un juge, le greffe du Tribunal, ou le greffe aux affaires de successions. Il est également possible d’exécuter le testament devant un membre du Tribunal religieux ou devant un notaire. Les paroles du testament dites ou transmises à « l’autorité » seront reportées par écrit et lues au testateur, celui-ci déclarera sur l’honneur que ce testament est bien le sien, et l’autorité choisie certifiera sur le testament en le signant que celui-ci a bien été lu et que le testateur a bien déclaré sur l’honneur ce qui y est stipulé. En pratique, le testament en Israël le plus courant est bien le testament rédigé devant notaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *