médiation en Israël

La médiation en Israël

La médiation en Israël constitue une alternative pour résoudre les disputes et créer un accord. La médiation est un processus, au cours duquel le médiateur aide les parties à arriver à une solution, qui est la meilleure dans leur cas, en mettant l’accent sur les besoins des parties. Dans une médiation, les parties en conflit utilisent l’assistance d’un intermédiaire neutre et objectif, le médiateur.

Le médiateur permet à chaque partie de garder son indépendance pour tout ce qui concerne la prise de décisions, tout en aidant à trouver une solution à l’ensemble des dissensions qui ont surgi entre les parties. La médiation est couverte du sceau d’une confidentialité absolue et le médiateur ne pourra pas témoigner dans la procédure judiciaire.

La loi des Tribunaux permet à la Cour, si les parties sont d’accord, de diriger ces dernières vers une procédure de médiation afin de tâcher de résoudre leurs différends hors de l’enceinte du Tribunal.

Un grand nombre de procédures de médiation, dans des cas de séparation et de divorce, prennent leur cours dans nos bureaux. La procédure de médiation est le moyen optimal pour terminer les conflits entre conjoints mariés ou partenaires dans la vie, y compris entre personnes du même sexe.

 

Qu’est-ce qu’une médiation en cas de divorce ?

Le conflit qui s’élève dans une famille peut affecter les conjoints sur deux plans ; premièrement et surtout sur le plan sentimental, la sensation de relation de couple solidaire est compromise et se trouve remplacée par l’intérêt personnel et privé. Parfois la raison de la dispute (infidélité, crise économique, éloignement sentimental, ou autre) constitue un facteur central, car elle peut causer le sentiment d’être bafoué, la colère, la douleur et le manque de confiance. Ces éléments peuvent accroître le conflit et l’approfondir.

Le second plan est l’aspect légal. Parfois cet aspect aboutira à une solution très rapide par l’élaboration d’un accord de divorce entériné par le Tribunal des affaires familiales ou le Tribunal rabbinique. Si le différend se trouve enveloppé par les impressions d’un mélange de sentiments, la procédure de divorce risque de durer longtemps, susciter des tensions, causer des atteintes à la cellule familiale et aux enfants et entraîner des coûts élevés.

L’expérience montre que l’approche judiciaire traditionnelle éveille des antagonismes et des rivalités. Souvent, cette approche n’a pas sa place dans une procédure de divorce. En général, les conjoints cherchent à apaiser les disputes en mettant l’accent sur le bien des enfants et l’élaboration d’un accord équitable et raisonnable pour les deux parties.

La médiation en Israël dans les affaires familiales apporte justement une réponse à ce genre de situation, elle permet d’éviter une procédure judiciaire, donne la possibilité d’une démarche de couple honorable qui respecte les besoins des conjoints et ceux du cadre familial, qui subsistera sous sa forme nouvelle pendant de nombreuses années encore.

Les avantages de la médiation en Israël

Confidentialité absolue – Les règles de médiation en Israel interdisent au médiateur de faire usage de renseignements qui lui ont été communiqués dans le cadre d’une procédure de médiation. Qui plus est, dans le cas où la procédure de médiation n’a pas abouti et où les parties se retrouvent en cour de justice, elles n’ont pas la possibilité de convoquer le médiateur pour qu’il témoigne et/ou présente des documents et/ou toute autre preuve qui aurait été présentée dans le cadre de la médiation. Cette règle aide les parties à débattre librement et sans crainte.

Contrôle du processus – Au Tribunal, c’est le juge qui contrôle la procédure judiciaire ; dans une médiation en Israël, les parties maintiennent le contrôle.

Economie de temps – Une procédure de médiation est rapide et focalisée, au contraire d’une procédure judiciaire qui risque de durer longtemps.

Economie de coûts – Une procédure de médiation demande un investissement  financier plus réduit, en raison de son aboutissement plus rapide qu’une procédure judiciaire.

Procédure volontaire – Personne ne peut vous imposer de poursuivre la procédure de médiation en Israel. Si vous décidez que vous n’êtes pas intéressés à continuer cette médiation, c’est entièrement votre droit.

Liberté de la communication – Souvent, l’atmosphère tendue qui règne dans une salle d’audience élargit les différends qui séparent les parties en cause et ne contribue pas à apaiser les conflits. Un des grands avantages de la procédure de médiation est la constitution d’un milieu propice à l’ouverture, avec l’aide du médiateur. L’apaisement des différends entre les parties dans cette atmosphère permet à la procédure de progresser, raccourcit son cours et augmente son efficacité, en permettant à chaque partie d’exprimer ses positions et ses besoins librement et avec aisance.

Le médiateur ne peut pas imposer une solution – Le médiateur n’est pas un juge et il ne peut pas décider pour vous. Le médiateur aide les parties à trouver un moyen d’entente, il ne leur impose pas d’arrangement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.