divorcer à moindre coût en Israel

Combien de temps faut-il pour dissoudre un mariage ? Et comment divorcer à moindre coût ?

Chaque personne désireuse de mettre fin à une union s’interroge sur le coût d’une telle procédure et sur le temps que cette dernière prendra. En effet, dans pareille situation, la personne souhaitant divorcer espère que la procédure se déroule dans un délai rapide et qu’elle soit peu coûteuse. S’il s’agit de la situation désirée, il ne s’agit pas toujours de la réalité.

La question de la longévité de la procédure de divorce ne dépend pas uniquement de la partie demanderesse mais des deux parties. Une procédure rapide requiert en effet que les deux parties s’entendent pour rédiger un accord le plus rapidement possible et qu’elles soient l’une et l’autre prêtes à faire des compromis, même s’il s’agit parfois de compromis importants.

Une procédure rapide requiert également de la maturité et de la volonté émanant de chaque partie pour pouvoir mettre fin à la relation conjugale rapidement ; aucune des parties ne voulant blesser, enseigner ou éduquer l’autre, ni imposer des conditions exorbitantes au divorce.

Pour parvenir à un tel résultat encore faut-il que les deux parties aient les mêmes aspirations.  En effet, si l’autre partie ne veut pas divorcer ou cherche à se venger, la procédure peut s’avérer longue et difficile.

Par ailleurs, lorsque les parties sont capables de mettre de côté leurs sentiments de colère, de prendre en compte l’intérêt supérieur des enfants et de répondre à leurs besoins, les chances d’aboutir à la dissolution du mariage augmentent.

Et voici les conditions pour un divorce rapide :

  • Obtenir l’accord du conjoint quitté pour divorcer ;
  • Décider que cela se fera dans le cadre d’un accord global et / ou de négociations et / ou de médiations et sans procédure judiciaire ;
  • Choisir un médiateur ou un conciliateur et choisir les avocats qui vous représenteront dans la procédure de divorce et qui vous guideront tout au long de la médiation par le biais de conseils appropriés ;
  • Trouver un accord entre les parents sur le partage de la garde de l’enfant ;
  • Déterminer la façon dont le patrimoine est divisé ;
  • S’accorder sur le sort de l’appartement où la famille réside ;
  • S’accorder sur le montant de la pension alimentaire pour les enfants et sur le paiement de leurs besoins spéciaux qui n’entrent pas dans le cadre de la pension alimentaire ; et,
  • Déterminer le processus décisionnel à appliquer pour toute prise de décision relative aux enfants.
  • Divorcer rapidement est possible. Cela suppose que les deux conjoints s’orientent dans la même direction, qu’ils souhaitent l’un et l’autre tourner une page ou encore démarrer une nouvelle relation. Pour ce faire, il est indispensable de recourir à la médiation.

Dans le cadre d’un processus de médiation, le couple a recours à un médiateur externe. L’objectif de ce processus est de maintenir le dialogue entre les conjoints et de leur permettre d’aboutir à un accord de divorce.

Contrairement à une procédure judiciaire qui peut durer plusieurs années, la procédure de médiation dépend des parties qui fixent les dates de réunions et donc la fréquence de leurs rendez-vous.

Aujourd’hui, de plus en plus de conjoints optent pour une solution de divorce consensuelle, par le biais de la médiation. Cette solution est préférable pour les enfants qui souffriront moins que s’ils devaient faire face à une procédure judiciaire de divorce entre leurs parents, ainsi que pour les parents qui peuvent résoudre les différends de manière pacifique.

Cependant, il faut comprendre qu’il n’est pas toujours possible de divorcer rapidement, soit parce que l’un des conjoints souhaite obtenir des conditions économiques injustes, soit par désir de vengeance, ou pour toute autre raison.

En résumé

Une procédure de divorce peut commencer et se terminer par une procédure de médiation conjointe pour les deux parties avec un médiateur qualifié, de préférence avocat, qui administrera la procédure et formera un accord de divorce juste et optimal pour les deux parties. L’avantage d’une telle procédure est d’économiser du temps et des ressources financières. Les procédures de médiation en divorce présentent de nombreux autres avantages – protéger les intérêts des enfants, penser « au lendemain », vous pouvez également rester amis après le divorce, optimiser le contrôle du processus et des accords consentis et plus encore.

Au fil des ans, d’innombrables cas de divorce ont été gérés avec succès dans notre cabinet. C’est une immense satisfaction : pouvoir faire évoluer un couple vers une nouvelle vie tout en préservant le bien être de chacun des parents et surtout de leurs enfants est un sentiment merveilleux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *